Peindre ton écriture, écrire ta peinture

Le soleil couchant libérait de la terre une tiédeur qui emplissait l’air d’une coloration ocre accentuant ma mélancolie, celle qui, régulièrement, enserre mon âme alors que le soir descend sur la vallée de la Seine. A travers la fenêtre, j’aperçois Vétheuil et son clocher.                                 

                                                                  Raphaël Boutrou

Le soleil couchant libérait de la terre une tiédeur

qui emplissait l’air d’une coloration ocre accentuant ma mélancolie

celle qui, régulièrement, enserre mon âme

alors que le soir descend sur la vallée de la Seine

A travers la fenêtre, j’aperçois Vétheuil et son clocher

Huile sur toile de lin

39/53

© 2023 by Ingredients. Proudly created with Wix.com